Quelques mots d'enfants : J'ai aimé le musée de Grenoble. L'exposition sur la guerre était très passionnante. Il y avait des choses intéressantes et belles. J'ai appris que les enfants apprenaient à tirer avec un fusil en bois. LUIS-MARIOOn a fait trois sorties avec l'école d'Entraigues. A la première sortie, on est allé à Entraigues, on a vu leur monument aux morts, il n'est pas comme celui de Corps. Puis on a fait un atelier mimes et un atelier écriture de lettres. A la dernière sortie, on est allé au musée de Grenoble, puis on a pris les bulles. Nicolas. J'ai aimé la pièce de théâtre. Elle racontait bien la guerre. J'ai appris tous les désastres de la guerre : les mutilés, les gueules cassées, les morts ... tout cela est horrible. J'ai appris que la guerre a duré 4 ans. Salomé.

Texte des interventions : Le travail sur la Grande Guerre que nous avons mené avec nos élèves tout au long de l'année s'est déroulé en plusieurs étapes:– La grande aventure a commencé avec notre participation à un stage passionnant et très riche dans les locaux du CRDP de Grenoble.– De retour dans nos classes, nous avons travaillé sur le monument aux morts de notre commune, d'abord, puis sur d'autres. Nous les avons observés puis dessinés et nous avons étudié les symboles représentés.

Nous avons ensuite participé avec nos élèves à la cérémonie du 11 novembre.– En classe, à partir de documents et de films, nous avons essayé de comprendre les causes de ce conflit, quels pays étaient en guerre, ...– Après cela, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à la vie des soldats au front et à celle de ceux qui sont restés à l'arrière. Les enfants ont amené des objets, des médailles, des lettres, des photos. Ce moment a été très émouvant: nous n'étions plus dans des livres mais dans la réalité: ces objets avaient appartenu à un grand-oncle, un arrière grand-père; c'est lui qui était sur la photo; c'est lui qui avait écrit cette lettre...– En février, Gilles Lecolazet (EMALA) est venu dans nos classes pour travailler sur la photographie. Une semaine plus tard, nous avons eu la chance de retrouver Gilles, accompagné d'Emmanuel Burlat (conseiller pédagogique), pour des activités autour des portraits.

Ensuite, nous avons fait notre première rencontre Emala: les élèves de Corps sont venus à Entraigues pour participer à des ateliers:* Arts visuels avec Emmanuel: les gueules cassées.* Théâtre avec Gilles: jouer une scène de retour d'un soldat.* Etude de documents d'époque, visite des archives de la mairie avec Fabienne Gilbertas;* Eciture de lettres du front puis de leurs réponses avec les maîtresses.

Dans chaque classe, nous avons ensuite continué à travailler grâce aux documentaires et albums de la malle prêtée par le CRDP. Nous avons aussi mis au propre nos lettres de poilus et de leur famille en écrivant à la plume!– Le 22 mai, nous avons eu la chance d'assister, au théâtre de la Mure, aux répétitions du spectacle des collégiens (titre?). Ces jeunes volontaires (ils font partie des clubs musique, poésie, théâtre) nous ont fait vivre un moment très fort. Nos élèves ont pu échanger avec eux et leur lire quelques-unes de leurs lettres.Nous avons ensuite visité une exposition prêtée par le musée Mateysin.

Enfin, le 16 juin, nos deux classes sont allées au musée Dauphinois pour une visite commentée par Fabienne.Ainsi s'achève, pour cette année en tous cas, cette grande aventure qui nous a apporté beaucoup, à nous, enseignantes, mais aussi à nos élèves.

Merci à tous ceux qui nous ont aidées et accompagnées:– Les formateurs du stage: Martine Koné et tous les autres,– Le CRDP,– Emmanuel Burlat,– Fabienne Gilbertas, Passeur de mémoire, Fragment d'histoire– Le théâtre de la Mure,– Les élèves et les professeurs du collège,– Les mairies d' Entraigues et de Corps,– Le musée Mateysin,– Les parents d'élèves,– Le Sou des écoles d'Entraigues pour l'achat de livres– Et bien sûr notre coordonnateur Emala, Gilles Lecolazet.