Face à la propagation du Coronavirus, par mesure de précaution et sur les conseils de Danielle Dhouailly, conférencière, l'Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Patrimoine de Saint-Martin d'Uriage a décidé d’annuler la conférence du 12 mars intitulée "Gènes et chevelure. Une histoire qui commence il y a 420 millions d’années" et de la reporter à une date ultérieure, dans un contexte plus favorable.

Jeudi 12 mars 2020 à 18h30 au Bevédère à Saint-Martin d'Uriage : "Gènes et chevelure : une histoire qui commence il y a 320 millions d'années", conférence donnée par Danielle Dhouailly, Professeur Emérite de Biologie à Grenoble-Alpes Universités et scientifique de renom. Entrée gratuite, tout public. Libre participation aux frais.

Au cours de cette conférence seront abordés les différents types de chevelure et de poils, leur pigmentation, leur formation, leur croissance, ainsi que les cellules souches et le renouvellement du follicule pileux au cours de la vie. L'apport des récentes études d'embryologie et de paléontologie démontre que plus de 75 % des gènes impliqués dans la formation du poil étaient déjà présents chez les premiers vertébrés terrestres, et, pour un grand nombre d'entre eux, dès l'apparition des dents chez les premiers vertébrés marins, il y a 420 millions d'années. Donc la machinerie génétique était en place avant l'apparition des premiers poils dans la lignée des mammifères, il y a 160 millions d'années. Durant le dernier million d’années et l’évolution des hominidés, des mutations, certaines remontant à seulement moins 10.000 ans, ont affecté les gènes impliqués dans la pigmentation et la formation du poil. Les toutes dernières recherches ont mis en évidence huit mutations du gène MC1R entraînant la formation des cheveux roux, ainsi que 287 gènes dont la mutation est responsable de la calvitie.