Vendredi 6 mars à la salle des fêtes de Saint-Vérand à 20 heures, Yves Bouyer, historien de Saint- Lattier, et Michel Jolland, membre de l’Académie delphinale, mettront en lumière les conséquences sur la vie dans notre région des décisions prises au plan national et des bouleversements qu’elles ont entraînés. En 1789, Saint-Lattier et Saint-Vérand sont deux communautés rurales reliées par l’intermédiaire de leur seigneur commun, Joseph Nicolas de la Porte, rebaptisé "suspect Laporte" par l’administration révolutionnaire de 1793. Les conférenciers s’intéresseront au nouveau découpage territorial, à la mise en oeuvre des décisions du gouvernement (vente des biens nationaux, confiscation des biens des émigrés, constitution civile du clergé, réquisitions…) et à leurs répercussions dans la vie économique et sociale des deux communes.

pdfL'affiche