Sous l'égide de la Société des Ecrivains Dauphinois, conférence-diaporama de Pierre Dell'Accio le jeudi 8 juin 2017 à 16h30, salle des Archives Départementales de l'Isère, 2 rue Auguste Prudhomme à Grenoble, sur le thème "Henri Rousset, un matheysin à Grenoble - Les spectacles et revues de 1892 à 1904"

Henry ROUSSET est un drôle de personnage. D’origine modeste, né en 1860 à La Mure, il s’installe greffier de justice de paix à Grenoble en 1888 et va exercer cette honorable profession jusqu’en 1920. Mais Henry Rousset va marquer la vie grenobloise de son époque dans des domaines très variés : il est journaliste dans de nombreuses feuilles locales et rédacteur en chef du Moniteur Dauphinois, auteur de revues légères, poète, écrivain, historien. On lui doit quelques ouvrages de références : Le théâtre à Grenoble de 1500 à 1890, une Histoire illustrée des rues de Grenoble, La Presse à Grenoble de 1700 à 1900 et surtout Les Dauphinoises célèbres que la poétesse Lucie Guigo-Coulmassis qualifiait en 1924 « d’ouvrage fameux devenu introuvable ». Il est l’ami de Gustave Rivet et du peintre Ernest Hareux. Il lancera l’idée d’un musée local à La Mure en 1917 et, malgré 20 ans de batailles avec les maires successifs, ne verra pas son projet aboutir. En cette fin de XIXe siècle, Henry Rousset ébranle l’ordre établi et annonce en quelque sorte les changements de la société urbaine du XXe siècle.

Pierre DELL’ACCIO est médecin. Il est né à Grenoble et y a fait toutes ses études. Il préside une très grande association de prévention et d’éducation à la santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est membre titulaire de l’Académie delphinale, membre des Conseils d’administration de la Sté des Écrivains Dauphinois, des Amis du Grésivaudan et de l’association Les Ors du Dauphiné. Il écrit des nouvelles dont la dernière vient de remporter le prix Yvonne Sevoz 2017 à Bourg d’Oisans. Il est l’auteur de la pièce « De Cularo à l’Agglo ou le songe de Paul Mistral », jouée le 8 décembre 2016 lors du Carrefour des écrivains et poètes dauphinois en Mairie de Grenoble. En 2016, il reçoit le prix Antoine Chollier. Intéressé par la généalogie et l’histoire locale, il a transcrit 40 années de notes du curé Richard retraçant la vie du village d’Amblagnieu sous l’Ancien régime. Son livre « Henry Rousset, un Matheysin à Grenoble » est paru en 2016.